[title content]

[title content]

Si vous cherchez un serrurier hors du commun qui saura vous apporter la clef du bonheur n’hésitez pas car avec Sylvain Onfray Serrurier, elle est à vos trousses

https://finder.domains?aff=1591031216113
https://finder.domains?aff=1591031216113


->A la tête de Guiom'art, son entreprise créée il y a un mois, Guillaume Chauchet travaille le métal et réévalue les meubles anciens trouvés ici et là.
A la tête de Guiom’Art, son entreprise créée il y a un mois, Guillaume Chauchet travaille le métal et réévalue des meubles anciens trouvés ici et là. (© JPY)

Pas un artiste, pas encore un artisan, mais un réparateur. C’est ainsi que le Vendéen Guillaume Chauchet définit son nouvelle orientation de carrière. Après 21 ans de carrière dans l’enseignement, ce professeur de dompierrois décidé, il y a deux ans, de prendre la volonté de faire un dossier formation de soudeur.

Entrepreneur pendant un mois

Depuis un mois, il est à la tête de son entreprise Guiom’Art, la création et la revalorisation de mobilier.

«Je voulais faire quelque chose avec mes dix doigts. J’adore aussi chasser. Quand je vois un objet ou un meuble, je ne peux m’empêcher de penser à ce que je pourrais en faire pour créer quelque chose de plus joli, de plus beau … “

Guillaume Chauchet

Pour un développement durable

Ses matériaux préférés sont bois mais surtout le métal. Un matériau qui fonctionne «en utilisant des peintures à l’eau pour éviter les solvants», explique-t-il, montrant les meubles d’origine de son salon et de sa salle à manger pris dans des classeurs anciens ou anciens. armoires commerciales métalliques.

Projet terminé: mise à niveau d’un curseur dans une lampe d’ambiance … Décapage / ponçage de la lumière pour laisser du son …

Publié par Guiom’art le jeudi 8 octobre 2020

Si l’objectif de Guillaume, fortement engagé dans une démarche de développement durable, c’est donner une seconde vie aux choses en les valorisant, c’est aussi, pour lui, un moyen de lutter contre la consommation qu’il juge trop débridée. Ce nouvel artisan veut économiser les ressources et réduire la production de déchets. Et participez à une économie circulaire et locale. «Pour mes fournitures, je travaille notamment avec Christophe Rivière de la RBCS (Rivière-Brethomé Chaudronnerie Serrurerie) de Dompierre, qui me vend les plaques métalliques que j’adapte.

Jours de réparation

«Soit le client possède l’objet ou le meuble et me le confie pour le réévaluer, soit je revends ce que j’ai trouvé et réévalué à des clients, qu’il s’agisse de particuliers ou d’entreprises», sort Guillaume qui, quand il l’a, n’est pas dans son atelier , parcourez les boutiques éco-cycles à la recherche du favori au travail.

Autre jalon pour lui: les Repair Days organisés par la Chambre des Métiers et l’Ademe, comme récemment à Boufferé. La prochaine réunion se tiendra le vendredi 6 novembre aux Essarts pour une nouvelle journée d’évaluation intitulée «Déprogrammer l’obsolescence». L’occasion de rencontrer d’autres réparateurs dans d’autres domaines tels que la sellerie, le design textile, la création de bijoux, la restauration de reliures, la réparation de ordinateurs, pour trouver de précieux collaborateurs et interagir avec le public, en attendant d’exposer ses œuvres dans les marchés de créateurs ou dans des expositions à domicile.

Par notre correspondante Françoise Lahuec

Pratique: Guiom’art, Guillaume Chauchet, contact au 06 87 14 58 32 ou guiom.art @ laposte.net.



Source link

Laisser un commentaire